Dimanche 20 sept. 2015.

Macareux moine

Macareux moine. Photo par David Turgeon

Après 3 éditions où la météo nous a joué de mauvais tours, nous avons enfin eu droit à un magnifique week-end pour cette 8e édition du Festival. Au niveau ornithologique, la chaleur et les vents du sud ont toutefois contribué à une journée de non migration, samedi. En contre partie, les conditions étaient belles pour les croisières aux oiseaux marins guidées par Don-Jean Léandri-Breton. Un Fulmar boréal et un Macareux moine ont d’ailleurs pu être observés lors de la sortie du samedi matin.

Avec un bon nombre d’ornithologues dans la région, il était certain que des surprises allaient surgir pendant la journée. Le Phalarope de Wilson découvert la veille à Longue-Rive a d’abord été revu. Aux dunes, Olivier Barden a eu le plaisir d’observer pas moins de 8 Goélands bruns en migration! Mais la surprise ultime a été la découverte d’une Mouette rosée derrière la poissonnerie aux Escoumins. Un groupe de 25 observateurs ont eu la chance de voir cette méga-rareté en fin de journée samedi. Une observation d’une vingtaine de minutes qui a créée du bonheur.

20-sep 2

L’une des Petites Buses observées le 20 sept. Photo par Olivier Barden.

La table était mise pour le passage du premier véritable front froid de la saison! Et tout un front froid. Tôt ce matin, des rafales de plus de 90 km/h ont pu être notées à l’embouchure du Saguenay. Des vents un peu trop puissants pour ouvrir tous nos filets aux dunes. Heureusement, la vélocité des vents d’ouest a diminué d’un brin vers 8-9 heures. Les rapaces peu nombreux au début de la journée ont alors commencé à défiler en quantité industrielle. Les festivaliers présents aux dunes ont alors eu droit à un spectacle rare, soit le passage de plus d’un millier de rapaces!! En effet, Olivier Barden a dénombré jusqu’à 17h, 1324 oiseaux de proie!!  Bien que ce soit les éperviers qui ont migré en plus grande quantité (avec un total de 468 individus), la vedette de la journée est sans contredit la Petite Buse. En général, il est très rare (voire exceptionnel) d’assister à un gros passage de Petites Buses, passé le 15 septembre. Or, c’est 447 buses qui ont migré au-dessus des dunes!

De plus, les 208 crécerelles représentent le 2e plus haut total journalier enregistré depuis 2007! À titre comparatif, 609 crécerelles ont été recensées dans toute la saison l’an dernier.  Les 53 busards et 13 faucons pèlerins ne sont pas à passer sous silence. Un rare Oriole de Baltimore a aussi été observé par Olivier.  En somme, toute une journée de migration!

Sur ce, l’équipe du festival tient à remercier Pierre Verville pour sa grande générosité en tant que parrain de l’événement. La diffusion en primeur de 2 épisodes de Fou des oiseaux a été très appréciée et sa grande accessibilité a encore une fois su plaire à tous et toutes! Merci aussi aux excellents conférenciers, soit Virginie Angers, Samuel Denault et Audrey Robillard et à tous les bénévoles et commanditaires (Municipalité de Tadoussac, Regroupement QuébecOiseaux, Hydro-Québec, Hôtel Tadoussac et Bistro Chez Mathilde), sans quoi cet événement ne serait pas possible.