Objectifs et Mission

L’Observatoire d’oiseaux de Tadoussac (OOT) est le principal programme de recherche d’Explos-Nature. Sa mission consiste à acquérir des données sur les populations d’oiseaux migrateurs et plus particulièrement sur les espèces boréales, afin d’évaluer leurs tendances démographiques. L’Observatoire vise également la formation d’ornithologues ainsi que la sensibilisation et l’éducation du public en général à l’égard du phénomène des migrations, de l’écologie de la forêt boréale et des populations d’oiseaux qui en dépendent.

Tadoussac : site de concentration des oiseaux migrateurs

Les travaux de l’OOT sont essentiellement effectués à Tadoussac, au Québec (Canada), dans lesfigure_migration limites du parc national du Fjord-du-Saguenay, secteur de la Baie du Moulin-à-Baude. Le secteur se caractérise par un milieu ouvert sur un sol sablonneux (les «dunes») qui offre un panorama unique sur l’estuaire du Saint-Laurent. Ce site est considéré comme le meilleur endroit au Québec pour observer les rapaces diurnes en migration.

L’estuaire et le golfe du Saint-Laurent sont connus depuis longtemps pour influencer le comportement migratoire des oiseaux, principalement lors de la migration automnale. Dans le cas particulier de la rive nord du Saint-Laurent, à l’est de Tadoussac, les rapaces et les passereaux en déplacements diurnes, en provenance du nord du Québec et du Labrador, évitent une périlleuse traversée du golfe du Saint-Laurent et ont tendance à longer la côte nord du Fleuve. L’emplacement de l’OOT est donc stratégique car il permet d’étudier les populations d’oiseaux en migration qui se concentrent alors sur la côte, formant un corridor de migration qui se maintient jusqu’à Sainte-Anne-de-Beaupré, à l’est de la ville de Québec.

 

L’OOT : membre important de réseaux de surveillance

L’OOT est membre du Réseau canadien de surveillance des migrations (CMMN-RCSM) d’Études d’oiseaux Canada et de l’Association nord-américaine de migration des rapaces (HMANA). L’OOT a été reconnu en 2000 comme un partenaire essentiel de la Fondation de la faune du Québec et comme un partenaire important dans le cadre du programme des Zones importantes pour la conservation des oiseaux (ZICO) qui est administré par Nature Québec, de l’Initiative de conservation des oiseaux de l’Amérique du Nord (ICOAN) et du Plan d’action pour le rétablissement du Faucon pèlerin anatum au Québec. De plus, l’OOT est le premier membre associé du Regroupement QuébecOiseaux (RQO). Finalement, l’Observatoire est aussi membre du Club d’ornithologie de la Côte-Nord.

CMMNstations07

 

Historique

1990 – 20 octobre. 350 oiseaux de proie en migration sont recensés dans le secteur des dunes de Tadoussac en une heure d’observation par Yvan Duchesne.

1991 – Jacques Ibarzabal et Adalbert Bouchard confirment la présence d’un couloir de migration de rapaces à la baie du Moulin-à-Baude à Tadoussac.

1992 – Premiers relevés visuels systématiques : ceux-ci se concluent par un dénombrement de plus de 7 000 rapaces.

1993 – Création du parc du Saguenay. Début officiel des relevés visuels quotidiens de rapaces sur toute la période des migrations (août à décembre).

1995 – Premiers dénombrement et captures de passereaux migrateurs.

1996 – L’Observatoire d’oiseaux de Tadoussac devient un volet de recherche de la corporation Explos-Nature. Jacques Ibarzabal en est le directeur fondateur. Début du programme de capture des nyctales.

2001 –Début du programme de capture spécifique du Pic à dos noir et du Pic à dos rayé. Le projet aura une durée de 5 ans et mènera à une publication scientifique.

2003 – Création du comité scientifique, du comité des parrains et du Fonds des amis de l’OOT.

2007-Début du programme de capture spécifique de passereaux boréaux.

2009 -Première édition du Festival des oiseaux migrateurs de la Côte-Nord et début d’un projet exploratoire printanier portant sur les migrations inverses des migrateurs néotropicaux. Le projet aura une durée de 3 ans.

2013 : Le 20e anniversaire de l’OOT est souligné lors de la 5e édition du Festival des oiseaux migrateurs de la Côte-Nord. Une plaque commémorative à la mémoire d’Yvan Duchesne est alors dévoilée et est installée au belvédère d’observation utilisé pour les recensements visuels.

Équipe

Myreille LalancetteDirectrice générale
Bruno ProulxDirecteur des programmes
Pascal CôtéDirecteur de l'OOT
Mélissa ChampagneAdjointe à la direction

Comité scientifique de l’OOT

Jean-Pierre SavardChercheur émérite, Environnement Canada
André DesrochersUniversité Laval
Jacques IbarzabalFondateur de l'OOT, UQAC
Louis ImbeauUQAT
Marc BélisleUniversité de Sherbrooke
Bruno DroletEnvironnement Canada
Junior TremblayEnvironnement Canada
 
Andrew CoughlanÉtudes d'oiseaux Canada

IMG_2998v2